L’ ESSENCE D’ HIROSHIMA

Publicités

CLOONEY AU PAYS DES KANGOUROUS

Lui : Je préfère que tu viennes jeter un coup d’œil avec moi !

Elle : Vas-y seul !

Lui : Non, viens !

Elle : Débrouille- toi !

Lui : Tu me brises .

Elle : Tu m’épouvantes.

Lui : Je t’attends .

Il parle, elle n’écoute pas. Elle pose des questions, il ne répond pas. Elle continue de parler, il ne l’écoute plus.

Lui : Je reviendrais hanter tes nuits, si je te voyais avec un homme. Personne ne t’aimera comme je t’aime.

Elle : Pourquoi m’aimes-tu ?

Lui : Je ne sais pas .

Elle : Tu sais pourquoi je t’aime.

Lui : Peut –être ?

Elle : Parce que tu es là sans être là, tu me regardes sans me regarder.

Lui : Reviens !

Elle : Je te quitte.

Lui : Personne ne me quitte.

Elle : Moi, si !

Lui : C’est ce qu’on va voir .

Elle : Ne t’approche pas.

Lui : Tu es à moi.

Elle : Je ne t’appartiens pas ! J’aime un homme.

Lui : C’est faux !

Elle : Je te quitte.

Lui : Tu restes. C’est qui ?

Elle : Tu l’as déjà vu .

Lui : Dis moi qui ? Tu ne partiras pas, dis- moi que tu m’aimes ?

Elle : Tu me fais peur.

Lui : Mon amour invisible t’appartient.